Home » Qui nous sommes » Notre histoire

Notre histoire

imprimer page

Notre entreprise a été fondée en 1999 par Pierre Bazin et Thomas Schmutz, ingénieurs conseil. 

1980
L'histoire commence dans les années 1980 avec les nouvelles exigences de qualité dans l'élagage des arbres: 
taille douce, tailles de formation. Nos deux futurs fondateurs collaborent alors comme salariés de l'institut pour
le développement forestier (IDF) au sein de l'équipe dite "arbre hors forêt", qui est de plus en plus sollicitée par
les gestionnaires d'arbres des champs, des routes, des parcs, des villes. Ils accompagnent collectivités et
gestionnaires privés dans la gestion de leur patrimoine, principalement à l'aide d'inventaires, de plans de gestion,
de diagnostics sanitaires et mécaniques, de formation des équipes techniques. C'est la période où émerge en
France la prise en compte du paysage dans les politiques d'urbanisme, les premiers Atlas de paysage (1999).
Des paysagistes concepteurs et des agglomérations les sollicitent.
 
1999: la création de l'entreprise
En 1999, tous deux font le pari de développer ce nouveau métier en mettant ces compétences au service des 
concepteurs et des gestionnaires d'espace. Aubépine s'implique dans plusieurs réseaux professionnels pour
rester attentifs aux mutations qui ne cessent de se succéder dans les métiers de jardinier.
  Les années 2000
Nous peaufinons nos outils de diagnostic sanitaire et mécanique, d'inventaire et de plan de gestion, au contact
étroit de nos clients. Nous sommes sollicités de plus en plus à l'amont dans des projets d'aménagement. Nous
travaillons aussi bien auprès de grands noms du paysage que de gestionnaires aux moyens très modestes. Tous
apprécient notre réactivité et notre pragmatisme. Nous sommes également sollicités pour notre capacité à décrire
et illustrer les enjeux à l'échelle d'un territoire, et nous animons des ateliers de concertation à l'occasion d'Atlas de
pasysages, de révisions de PLU, etc. Enfin, nous développons une activité d'expertise judiciaire.

Depuis 2010
Le coût de l'ensemble de nos prestations baisse dans les années 2010 avec l'accès à une géolocalisation précise,
et la mise à disposition d'une information de plus en plus complète sur les territoires, jusqu'à l'échelle d'un périmètre
d'aménagement. Elles deviennent ainsi accessibles pour la gestion courante d'un petit domaine privé. Ces nouvelles
demandes nous ont amené à renforcer l'équipe sur nos deux coeurs de métier : le diagnostic des arbres avec
Emmanuel Eigenschenck, et l'urbanisme opérationnel avec Sabine El Moualy, qui développe également notre outil
de cartographie SIG.

Et demain ?
Beaucoup d'arbres et d'arbustes ont été plantés dans les quartiers neufs depuis les années 1980. Des audits seront
de plus en plus utiles pour tirer le meilleur parti des trames vertes, éviter de blesser ou de sacrifier les beaux arbres
de la ville, tout en évitant à l'inverse de s'encombrer inutilement de végétaux en surnombre ou gênants.
Notre expérience diversifiée reste précieuse pour maîtriser l'état de l'art dans une palette très différenciée. Selon le 
contexte, la bonne solution peut être un arbre ou un massif planté à 1 €, 10, 100, 1000 et jusqu'à 10 000 €, ou ...
issu d'une simple régénération naturelle; entretenu pour 1,10, 50 € par an et dans certains cas ... supprimé.
 
Nous sommes de plus en plus sollicités sur la juste place dans la ville des arbres, des massifs d'arbustes et plus
largement des espaces verts. Il s'agit souvent de mettre en place une gestion différenciée à double intention: une
gestion plus naturaliste, mais aussi une réduction des moyens d'entretien courant.
 De plus en plus, la conception cherche à anticiper les contraintes de gestion. L'enjeu est de réduire les conflits de 
cohabitation entre le végétal et le minéral dans la ville: aériens, mais aussi souterrains. L'ensemble de ces virages
nous rapprochent de l'université de géographie de Rennes. Nous collaborons à des recherches pour préciser les
nouvelles attentes sociétales envers les espaces verts, et tirer le meilleur parti des nouveaux outils d'arpentage,
de cartographie.
 
--------------------------

Nos valeurs

Vous apporter une réelle plus-value
Nous répondons aux questions initiales de nos clients, mais aussi à celles qui apparaissent au fil de l'étude. 
Caler notre niveau d'ambition sur le vôtre
Notre conseil est toujours repositionné dans votre contexte: contexte naturel, sensibilité, moyens disponibles.
Valoriser votre propre expertise
Notre métier est interactif, et chacun maîtrise des pièces d'un puzzle complexe. Notre position d'expert n'est pas celle 
d'un mandarin, ni d'un grand prêtre militant telle ou telle solution politiquement en vogue. Nous interrogeons les équipes
techniques, et nous nous inscrivaons dans une chaîne de compétences, au service d'un jeu collectif, dans le respect
d'un article de la loi MOP qui précise l'obligation pour chacun d'assumer tour à tour sa position de généraliste ou de
spécialiste au sein d'une même équipe.
 
-----------------------

Osez, osez Aubépine

L'aubépine, c'est sans doute l'arbuste le plus planté de l'histoire des paysages d'Europe : d'immenses réseaux de haies furent tissés des liens robustes de ce "bois de mai". L'aubépine ce sont des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches... et plein de qualités : épineuse bien sûr, pour garder les troupeaux, mais aussi facile à tailler, vigoureuse, plastique, durable...

L'épine blanche ne drageonne pas partout, comme l'épine noire sa cousine, son bois chauffe le four à pain comme nul autre, sa feuille est fine et légère et surtout sa splendide floraison en mai dégage une odeur enivrante.

L'aubépine, les oiseaux l'apprécient à la fois pour ses fruits nourrissants, mûrs en hiver, qui leur permettent de passer les disettes, mais aussi pour ses précieux piquants qui protègent leurs nichées. Bel arbuste! 

N'hésitez pas à consulter aussi : notre réseau, nos formations et nos publications